GROUPE

Historique

130 années d’ambition

Fondée en 1889 par Gustave Eiffel pour construire la plus célèbre des tours, la Société de la Tour Eiffel incarne aujourd’hui encore les valeurs de précision et d’audace de son fondateur hors du commun. Découvrez une histoire de plus de 130 années, jalonnée de nombreux temps forts.

Une Société inscrite
dans le temps long

La première nouvelle SIIC française

Les grandes dates

1832

Naissance de Gustave Eiffel, ingénieur français, concepteur d’impressionnants ouvrages d’arts tels que le Viaduc de Garabit dans le Cantal, l’ossature de la Statue de la liberté et la Tour Eiffel.

1889

Gustave Eiffel créé la Société pour financer, construire et exploiter la Tour Eiffel. Véritable prouesse technique, la dame de fer est aujourd’hui le symbole de la France et le monument payant le plus visité au monde. Elle se caractérise par son audace et son modernisme.

1979

La ville de Paris reprend la gestion du monument au terme de la concession, 90 ans après son édification.

2004

Sous l’impulsion de Mark Inch et Robert Waterland, la Société devient la 1re nouvelle SIIC (société d’investissement immobilier coté) à la Bourse de Paris avec 227 millions d’euros d’actifs.

2005-2006

La Société rachète Locafimo, foncière valorisée 285 millions d’euros pour un total de 300 000 m2. Elle passe en 2006 en cotation continue sur le compartiment Eurolist B d’Euronext Paris et intègre l’indice EPRA (European Public Real Estate Association).

2007-2008

La Société de la Tour Eiffel acquiert Parcoval pour 110 millions d’euros et se renforce ainsi dans les parcs d’affaires, portant le portefeuille à 1,2 milliard d’euros d’engagements. En parallèle, elle conçoit et créé des immeubles de bureaux labellisés. Elle crée également en 2007, sa propre Fondation d’entreprise pour porter des projets qui honorent l’esprit de Gustave Eiffel et sa passion de l’innovation.

2009-2010

Elle livre ces années-là les immeubles labellisés conçus en 2007-2008 : Domino (Porte des Lilas – 75), Vélizy (78) et Massy Ampère (91), soit 42 000 m2 au total. Après une phase de stabilisation, la Société entre dans une phase de cessions du portefeuille en raison d’une conjoncture défavorable.

2012

Avec près d’un milliard d’euros de patrimoine de bureaux, la Société de la Tour Eiffel est devenue l’une des principales foncières françaises cotées et publie son premier rapport RSE. Après un renouvellement du Conseil d’Administration en 2011, les deux dirigeants de la Société passent le relais à Renaud Haberkorn qui devient Directeur Général.

2013

La Société de la Tour Eiffel met en œuvre un nouveau plan stratégique articulé autour du recentrage de son activité sur l’immobilier de bureaux parisiens, la diminution de son endettement et la mise en œuvre d’un plan de cession.

2014

La Société fait l’objet d’une OPA remportée par SMABTP. Son patrimoine est alors de 680 millions d’euros. La composition du Conseil d’administration est intégralement renouvelée par les nouveaux actionnaires. Hubert Rodarie est nommé Président du Conseil d’administration et Philippe Lemoine, Directeur Général, le 16 octobre 2014. La Société adhère aux 10 principes du Global Compact des Nations-Unies.

2015

La Société procède à une augmentation de capital de 180 millions d’euros afin d’ouvrir son capital à d’autres investisseurs institutionnels. Elle rembourse l’ensemble de ses emprunts hypothécaires et poursuit sa politique d’investissement avec l’acquisition en 2015 de trois immeubles situés en région parisienne (78 et 92).

2016

La Société poursuit ses investissements et porte la valeur de son patrimoine fin 2016 à 1,13 milliard d’euros, la surface passant de 400 000 m2 à 500 000 m2. Une augmentation de capital de 140 millions d’euros souscrite en décembre 2016 par les principaux actionnaires de la Société lui permet de conserver ses objectifs d’équilibre d’endettement et  de fonds propres.

2017

La Société acquiert des actifs situés dans des pôles tertiaires au sein du Grand Paris et développe ses parcs d’affaires. La valeur de son patrimoine représente 1,169 milliard d’euros fin 2017, pour une surface de près de 500 000 m2.

2018

La Société poursuit sa stratégie de croissance sur le pilier du développement de ses réserves foncières et sur le pilier de la croissance externe avec l’absorption d’Affine RE le 18 décembre 2018. La valeur du patrimoine de la Société de la Tour Eiffel représente post-fusion 1,7 milliard d’euros fin 2018, pour une surface de près de 728 000 m2. Cette absorption la place au 5e rang des SIIC françaises à dominante de bureaux.
Thomas Georgeon est nommé Directeur Général à compter du 28 septembre 2018 pour succéder à Philippe Lemoine. Bruno Meyer devient Directeur Général Délégué à cette même date.

2019

La Société poursuit sa politique de croissance dynamique avec 39 millions d’euros d’acquisitions pour renforcer les Parcs et créer de la réserve foncière et 173 millions d’euros de développements en 2019 pour nourrir la progression des revenus futurs.
Un plan de cession est lancé pour atteindre l’objectif stratégique d’un patrimoine  100 % bureaux et une répartition géographique 80 % Grand Paris / 20 % Régions à potentiel.
La dette ex-Affine a été refinancée et une ligne supplémentaire de 100 millions d’euros est obtenue pour financer les développements dans une structure financière optimisée.

2020

En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, la Société de la Tour Eiffel impulse rapidement des réflexions pour s’adapter au contexte et met en place des outils afin de simplifier l’étalement et le suivi du recouvrement des loyers, mesurer la résilience de son portefeuille locatif ou encore assurer la continuité de la vie et la sécurité de bâtiments parfois vides en raison du contexte.
La gouvernance se transforme également avec l’arrivée d’un nouveau président, Didier Ridoret, le renouvèlement d’une partie des administrateurs ainsi que la création d’un Comité des investissements.
En parallèle, le plan de cession et le recentrage stratégique se poursuivent, de même que la réflexion autour du Grand Paris et du positionnement du Groupe.
La Société obtient pour la première fois le score maximal au classement GRESB et intègre l’indice Gaïa.

Notre identité

Notre patrimoine